Chaque 3 janvier, la communauté Bitcoin se réunit pour fêter la “Proof of keys”. Cette journée rend hommage à la fameuse devise “Not your keys, not your coins” si chère aux bitcoiners du monde entier. Mais concrètement, c'est quoi la Proof of keys ?

Qu’est-ce que la Proof of Keys (PoK)?

La Proof of Keys ou preuve de clé en français est un mouvement popularisé par Trace Mayer, animateur du podcast Bitcoin Kn. Fervent défenseur de la souveraineté monétaire, il lance une journée dédiée à cette cause. Tous les 3 janvier, les participants sont invités à retirer leurs bitcoins et cryptomonnaies des plateformes d’échanges pour les placer sur des coffres-forts personnels (wallets) dont ils sont propriétaires.

🔔 Fun fact : la journée Proof of Keys ou preuve de clé en français, coïncide avec la création du “Genesis bloc”, le premier bloc de la blockchain Bitcoin et avec la date d’anniversaire de StackinSat.

Proof of Keys : pourquoi c’est important ?

La Proof of Keys est un événement important, car il permet de :

  • Promouvoir la souveraineté monétaire
  • Vérifier que les plateformes d’échanges sont bien solvables et qu’elles ont bien toutes les cryptomonnaies qu’elles affirment dans leurs coffres-forts personnels (wallets)
  • Sensibiliser le public sur la sécurisation des cryptomonnaies.

“Not your keys, not your coins” : qu’est-ce que ça veut dire ?

Un portefeuille de cryptomonnaies aussi appelé coffre-fort personnel ou wallet est composé de deux clés : une clé publique et une clé privée.

  • Clé publique : c’est la clé que vous diffusez pour recevoir des cryptomonnaies. C’est l’équivalent de votre adresse email.
  • Clé privée : c’est la clé que vous gardez secrète. Elle vous permet de signer vos transactions, c'est-à-dire valider l’identité de l’expéditeur et autoriser l’envoi de ses fonds. La clé privée est l’équivalent du mot de passe.

Tous les coffres-forts personnels (wallets) de cryptomonnaies sont composés d’une paire de clé publique/clé privée. Mais ils ne vous laissent pas tous le contrôle de votre clé privée. Si vous utilisez un wallet sur une plateforme d’échanges de cryptomonnaies, mais que vous n’avez jamais vu votre clé privée, c’est normal. Vous utilisez un custodial wallet. Sur les places d’échanges crypto, vos fonds ne vous appartiennent pas réellement puisque c’est la plateforme qui détient votre clé privée. C’est donc la plateforme qui détient vos fonds. Elle peut ainsi décider de vous bloquer l’accès à votre compte si elle le souhaite, d’où la fameuse devise “Not your keys, not your coins”. Pas vos clés, pas vos cryptos en français.
C’est le même principe pour vos euros en banque. Le solde en euro inscrit sur votre compte en banque n’est qu'une reconnaissance de dette de la banque envers vous. La banque est libre de vous empêcher de vous restituer vos euros ou de vous valider vos virements.

Prenez le contrôle de vos bitcoins avec le portefeuille physique Ledger disponible sur notre shop en cliquant ici. Bénéficiez de 21% de promo sur tous les autres articles de notre shop avec le code "proofofkeys21".

Pourquoi est-ce important de retirer ses fonds d’une plateforme crypto ?

Les plateformes d’échanges en cryptomonnaies sont particulièrement exposés aux piratages informatiques et arnaques (pyramide de Ponzi, exit scam…). Un rapide retour sur l’histoire des cryptomonnaies montre pourquoi il est risqué de laisser vos bitcoins et autres cryptomonnaies sur les bourses d’échanges crypto. Selon un rapport de Crystal Blockchain, une entreprise d’analyse des blockchains, 7,6 milliards de dollars ont été volés sur les plateformes d’échanges depuis 2011.

Parmi les plus gros piratages et arnaques de plateformes crypto, on peut citer :

  • MtGox : la tristement célèbre plateforme japonaise de bitcoins s’est faite hacker 850 000 bitcoins en 2014. Première place de marché en bitcoin jusqu’à son piratage, la plateforme a détenu pendant un temps jusqu’à 70% de tous les bitcoins en circulation.
  • BitConnect  fut une pyramide de Ponzi utilisant des influenceurs pour recruter de nouvelles victimes. À son plus haut fin 2017, un BCC, la cryptomonnaie de  BitConnect, s’échange contre 477 dollars et la capitalisation boursière de Bitconnect atteint 3 milliards de dollars. Quelques jours plus tard, tout s’effondre, le site ferme ses portes et des milliers d’investisseurs se retrouvent sur la paille.
  • Binance Place d’échange crypto n°1 au monde en termes de volume, Binance a été la cible en 2019 d’un large piratage ayant mené au vol de 7000 bitcoins.
  • Quadriga CX : mise en faillite suite au prétendu décès soudain de son PDG qui détenait toutes les clés privées des utilisateurs, près de 76 000 investisseurs se sont retrouvés lésés par cette plateforme canadienne accusée d’avoir mis en place une pyramide de Ponzi.

Pour acheter et vendre des bitcoins et cryptomonnaies en toute sécurité, retrouvez la liste blanche AMF des PSAN, les plateformes de cryptomonnaies françaises régulées ici

Comment sécuriser ses bitcoins et cryptomonnaies ?

Pour protéger ses bitcoins et cryptomonnaies contre le risque, la meilleure solution est de retirer vos fonds des plateformes d’échange et de détenir vous-même votre clé privée via l’utilisation d’un hardware wallet (coffre-fort personnel). Ces portefeuilles physiques de cryptomonnaies sont la réponse la plus efficace pour protéger vos clés privées et stocker vos précieux bitcoins sur le long terme. On appelle cela un cold storage (stockage à froid en français). À froid, car le hardware wallet (coffre-fort personnel) est déconnecté d’Internet. Par comparaison, on appelle hot storage (stockage à chaud) le fait d’avoir vos coins sur des plateformes d’échanges comme Coinbase ou Binance.

En se spécialisant sur la livraison de vos satoshis vers votre portefeuille client, StackinSat n’a pas la possibilité d’accéder à vos satoshis. Vous gardez ainsi un contrôle total sur vos fonds.

Comment participer à la journée Proof of Keys (PoK) ?

Tout le monde peut participer à la Proof of Keys. Il vous suffit de :

  1. Acheter un hardware wallet (coffre-fort personnel) sur notre shop ou télécharger un portefeuille mobile non custodial qui convient très bien pour les petits montants. On vous montre comment ici.
  2. Générer une clé privée depuis votre hardware wallet ou portefeuille mobile (si ce n’est pas déjà fait)
  3. Retirer vos fonds présents sur votre plateforme d’échange vers l’adresse de votre hardware wallet ou portefeuille mobile.
  4. Montrer votre soutien au mouvement Proof of Keys en rajoutant {Jan/3➞₿🔑∎}] derrière votre pseudo Twitter.

    Vous voilà prêt pour la Proof of Keys !🎉

Conclusion : qu’est-ce que la Proof of Keys ?

La journée Proof of Keys nous rappelle que Satoshi Nakamoto a créé Bitcoin dans le but de pouvoir transférer de la valeur entre deux parties sans passer par un intermédiaire. Bien que les plateformes d’échanges offrent un service d’achat et de revente, il est important de reprendre le contrôle sur le dépôt de vos bitcoins en les retirant des plateformes d’échanges pour ne pas s’exposer aux éventuelles attaques ciblant des tiers de confiance.